Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au delà de ce monde Index du Forum -> Les champs -> Orée de la forêt
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Jeu 17 Mar - 21:14 (2016)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La matinée était déjà bien entamée et pourtant, j’étais toujours en plein milieu de la forêt luxuriante. J’avais commencé à marcher il y environ une heure mais j’avais l’impression que ma destination était encore bien loin. Je marchais d’un pas déterminé au milieu des plantes humides, encore trempées par la pluie de cette nuit. Mais ce mauvais temps avait laissé place à un soleil filtrant à travers les branches des arbres centenaires, parfois millénaires. Moonlight marchait à mes côtés, méfiant. Lui, il n’était jamais sorti de la forêt de jour. Juste la nuit, pour des parties de chasse risquées à la mauvaise saison. Quant à moi, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas mis un pied hors de la végétation. Au bout de quelques minutes, je finis enfin par apercevoir des éclats dorés à l’horizon : J’y étais presque ! Euphorique, je me mis à courir jusqu’au dernier arbre… avant de stopper net. Un pied de plus en avant, et je sortirais de la forêt, de chez moi. Le blé, le maïs et autres plants en tout genre s’étendaient devant moi, à perte de vue. D’ici, je percevais quelques vieilles granges dispersées ci et là. Moonlight restait derrière moi, peu à l’aise quand il était à découvert : Son pelage ne le camouflait pas aussi bien ici que dans le sol sombre de la forêt. Ignorant ses grognements d’avertissement, je fis un pas en avant sur l’herbe fraiche, quittant ainsi les feuilles mortes. Mes pieds nus écrasaient doucement la verdure. C’était une sensation assez différente pour moi qui avait toujours marché à même le sol. J’aurais pu me fabriquer des chaussures, mais j’avais hérité de la résistance des pattes d’un loup donc pas besoin de les emprisonner dans ce genre d’accoutrement. J’avais aujourd’hui décidé de me rendre dans les champs, je voulais découvrir… l’inconnu ! Confiante, j’avançais encore un peu. Le soleil était si brillant vu d’ici !

« Aïe ! » M’écriais-je en détournant la tête.

Quelle idiote… Le soleil, ça brûle les yeux. Je le savais pourtant, j’étais tellement étourdie… Mais j’avais de quoi être distraite, au vu de l’endroit où j’étais. Une minute… Là où j’étais… Il y avait sûrement des gens ! Et si on m’avait repéré ?
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
tara
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 392
Localisation: dans un monde merveilleux ou demon et ange vivent en paix
Surnom: titi
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Personnages: Tara; 14 ans; citadine; Préécieuse; 14 ans; citadine. Karen; 17 ans, chasseuse de fraisiers

MessagePosté le: Sam 14 Mai - 17:30 (2016)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

Je me réveille en sursaut. Un rêve, ce n'était qu'un rêve.J'aurai dû m'en douter. Qui voudrait me kidnapper ? Peu importe ; ce n'était qu'un rêve. Je me levais donc, bien décidée à ne pas laisser un mirage me gâcher la journée. Ayant enfilé pantalon et chemise, je descendis prendre mon déjeuné. Père était-il déjà partie ? Sûrement. Pourquoi attendrait-il que sa fille unique se réveille pour déjeuner avec elle ? Pour lui ; c'est une question sans réponse. Je m'y suis habitué ; et puis, il y a Miko, notre vielle bonne. Je la salue ; je déjeune ; je finis de me préparer puis je sors.
Je marche dans la ville. Je n'ai pas de destination particulière. Je marche où mes baskets me mènent. Mes cheveux se promènent derrière moi. Sans le faire exprès, je me mis à pensée à ce rêve. Qu'était-ce ? Un mélange de tous mes sentiments ? Trop effrayant . une prédiction ? Déserte. Ma vision du monde ? Impossible. Un souvenir? Non plus.
Mes lèvres roses s’étirèrent en un sourire.
Si c'était un mélange de mes sentiments, je me mettrais à penser en couleur.
Si c'était une prédiction ; je changerais mon destin.
Si c'était ma vision du monde ; je changerais le monde.
Si c'était un souvenir ; je vis dans le présent.
Dans tous les cas ; ce rêve n'était qu'une chose irréelle et rien ne servait de le ressasser.
Je m’arrêtais soudainement. J'étais devant la route. Ce n'était pas étrange, je pouvais y aller les yeux fermés. Devrai-je repartir, non je voulais continuer. J'avançais donc et entrais dans les champs.
Sans raison apparente je me mis alors à courir. Pourquoi ? Je ne le sais pas : étais-je heureuse d'être dans les champs ? Voulais-je rentrer dans la forêt le plus vite possible . Je ne le sais pas mais qu'importe. Toujours est-il que j'arrivais relativement vite à l'orée du bois. Je m’apprêtais à rentrer dans la forêt verdoyante quand j’aperçus une silhouette. Doucement, je m'approchais jusqu'à distinguer plus nettement sa silhouette. Un hybride, c'était un hybride ! Un hybride Loup trônait à quelque mètre de moi, telle une reine, solitaire. Ses cheveux volaient au vent. Elle était magnifique. M'avait-elle repéré ? Je ne sais pas. Je ne voulais cependant pas l'interrompre. Je voulais faire demi-tour mais mes jambes me poussèrent vers l'hybride-loup. Je m’approchais donc d'elle doucement.
- Aie
Elle avait crié. Je me figeai.
""_____________________
Tara est une gamine qui pense que la ville n'est que corruption, Précieuse une petite peste prête à tout pour arrivé à ses fins et Karen une gamine bavarde qui n'a aucun instinct de survie…
Je ne sais pas comment je vais m'en sortir avec ces trois-là.
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 16:17 (2016)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

Je m’étais quelque peu reculée, préférant rester proche des arbres. Je n’avais pas vraiment envie d’aller plus loin, j’avais assez exploré pour aujourd’hui. Oui, c’est vrai que j’avais dit que j’allais explorer les champs, mais pour moi, ça revenait au même que s’arrêter à la frontière. C’était un lieu déjà très dangereux, le simple fait d’être ici faisait monter mon adrénaline, évidemment que je ne comptais pas aller plus loin ! Cependant, une odeur étrange me parvint aux narines. On aurait dit... Un humain ? Je me raidis tandis que mes poils se hérissaient. Je crus sentir mon cœur rater un battement quand je vis une jeune fille, à quelques mètres de moi, qui me regardait. Apeurée, je pris la fuite, courant le plus vite possible. Je ne devais pas rester là une seconde de plus ! Dans ma course, je tournais la tête pour voir si l’humaine me suivait avant de…
De m’écraser sur le sol. Indigné qu’on lui soit tomber dessus de cette manière, Moonlight émis un grognement. Je ne l’avais pas vu dans ma précipitation et je nous avais fait tomber tous les deux dans un torrent de feuilles. Mais il laissa vite son agacement de côté, ayant lui aussi remarqué l’humaine. Il était assez irritable d’habitude, mais dans les moments d’urgences tels que celui-ci, il refoulait son mauvais caractère. Ce n’était pas le plus gentil des loups, mais il n’en demeurait pas moins mon ami malgré ses défauts. Si l’humaine me voulait du mal, il saurait me protéger, c’était un loup robuste. Mais cela ne m’empêchait pas de trembler sur le sol, trop peu habituée à ce genre de rencontre inattendue. Je n’avais bougé que de quelques mètres, la frontière était encore toute proche. Si proche… Trop peut-être. Je n’aurais jamais dû venir ici. C’était idiot de ma part de vouloir jouer les téméraires, voilà où ça me menait ! Mais qu’en était-il de l’humaine alors ?
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
tara
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 392
Localisation: dans un monde merveilleux ou demon et ange vivent en paix
Surnom: titi
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Personnages: Tara; 14 ans; citadine; Préécieuse; 14 ans; citadine. Karen; 17 ans, chasseuse de fraisiers

MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 15:01 (2016)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

Elle s’enfuyait, dans la forêt. Elle avait eu peur. Je la comprenais, on raconte beaucoup de choses horribles sur les humains dans la forêt. De plus, cette personne tuant des hybrides et venant de la ville n'arrangeaient pas notre réputation auprès de ces êtres de la forêt. Ces rumeurs m’embêtaient. Pas pour moi, je me foutais bien de ma réputation, mais pour toutes ces personnes qui adoraient les hybrides, qui prenait des risques et ne voulais que leur bien, je trouvais ça injuste ; vraiment. Quoi qu'il en soit, je savais pourquoi elle s'était enfuie.
Oh, elle était par terre. Elle avait trébuché sur... Un loup ? Comment on peut trébucher sur un loup ? Cette fille est vraiment maladroite. Les loups ne sont-ils pas plutôt adroits de nature ? Enfin, je ne sais pas vraiment, je n’en avais jamais rencontré avant. Néanmoins, je sais que les loups ont mal, comme nous, que ce soit un hybride ne change rien. Alors, je dois l'aider. M'avançant doucement, pour ne pas lui faire peur, je murmurai
Tu-tu n'es pas blessée?
Ma voix tremblait un peu. Ne m’étant jamais adressé à un hybride, je ne savais pas vraiment comment lui parler, de plus le loup semblait un peu menaçant. Je décidai donc d'être direct :
Je suis désolée, je ne voulais pas te faire peur.
Voilà, je n'avais plus rien à dire. Peu importe comment elle réagissait maintenant, j'avais dit ce que j'avais à dire.
""_____________________
Tara est une gamine qui pense que la ville n'est que corruption, Précieuse une petite peste prête à tout pour arrivé à ses fins et Karen une gamine bavarde qui n'a aucun instinct de survie…
Je ne sais pas comment je vais m'en sortir avec ces trois-là.
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Dim 19 Juin - 14:54 (2016)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

L’humaine s’approchait lentement de moi. Elle tenta de me rassurer, me disant qu’elle ne me voulait aucun mal. Elle n’avait pas l’aire si dangereuse, surtout qu’elle paraissait plus jeune que moi. Moonlight montrait les crocs en grognant, toujours pas convaincu de sa fiabilité.
 
« Doucement mon grand. » Murmurais-je pour qu’il ne fasse pas croire à l’humaine que nous étions menaçant.
 
Sinon, elle pourrait prendre l’initiative de vraiment nous attaquer ! Le loup blanc se calma un peu mais ne cessa pas pour autant de la fusiller du regard, méfiant. Je restai plus ou moins cachée derrière lui, n’étant pas vraiment rassurée non plus. Même si elle assurait ne pas vouloir me faire peur, je préférais garder une certaine distance de sécurité pour garder l’option de la fuite. J’hésitais un peu avant de répondre, ne sachant pas vraiment comment m’exprimer face à elle. Je me relevai tout de même, qu’elle ne pense pas que j’étais trop faible. Les oreilles baissées et la queue entre les jambes, je répondis finalement d’une voix mal assurée :
 
« Non, ça va. Je, heu... je vais bien. »
 
Je n’eus pas le courage d’ajouter quelque chose. Encore cette maudite timidité qui m’empêchait d’agir ! J’aurais aimé lui poser quelques questions, car j’étais de nature curieuse, mais je n’osais pas. Cependant il fallait bien que je me force un peu si je voulais être sûre de savoir si oui ou non elle représentait un quelconque danger pour moi. Je déglutis et, prenant mon courage à deux mains, lui demanda :
 
« Tu viens souvent ici, dans la forêt ? Enfin, je veux dire, tu es humaine et… J’ai pas l’habitude de croiser de personnes comme toi. »
 
Les oreilles toujours plaquées sur le crâne, je me rendis compte que je devais lui paraître craintive et farouche. Mais c’était plus fort que moi, ma timidité ajoutée à mon instinct méfiant prenait toujours le pas sur ma curiosité. Mais c’était cependant grâce à cette curiosité que j’étais toujours là plutôt qu’ailleurs dans la forêt, en train de fuir à toutes jambes
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
tara
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 392
Localisation: dans un monde merveilleux ou demon et ange vivent en paix
Surnom: titi
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Personnages: Tara; 14 ans; citadine; Préécieuse; 14 ans; citadine. Karen; 17 ans, chasseuse de fraisiers

MessagePosté le: Mar 25 Avr - 18:36 (2017)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

Elle avait vraiment l'air d'avoir peur de moi. La pauvre. Malgré son apparente timidité excessive, l'hybride loup m'avait tout de même adresser la parole, me rassurant, plus ou moins sur sa chute inopinée :
  • Non, ça va. Je, heu... je vais bien.

Cela dit, elle n'allait pas me dire qu'elle s'était faits mal. Elle voulait juste se débarrasser de moi le plus vite possible. C'était assez compréhensible mais tout de même légèrement frustrant : les citadins me fuyant et m'ignorant déjà en règle général, si les êtres de la forêt et de la nature commençaient à le faire je risquais bien de me retrouver esseulée pour le restant de mes jours. Pas que je cherchais non plus à me mêler à ces citadins peu ouvert d'esprit, mes efforts n'était pas considérable pour m'adapter à la manière de pensé des gens de la ville mais bon, il y avait des jours comme ça où je regrettait mon asociabilité. Non pas que je me pensais supérieur à ces humains, j'en étais une après tout, je désespérait simplement. Je n'avais plus aucun espoir pour l'évolution de ces personnes qui se prenait pour plus important qu'il l'était vraiment sur notre petit bout de terre entouré d'une immensité d'eau. Brr, l'eau qui nous entourait, on y racontait des chose horrible. Pas que je croyait à ce genre de chose mais elle me faisait quand même... non pas peur mais me faisait réfléchir sur ce qui se trouvait au loin... sans me donner pour autant l'envie d'y aller. Je me trouvais certes curieuse et asse débrouillarde mais pas suicidaire. Je pouvais allez jusqu'à la forêt, pourquoi même y pénétrer sans que personne ne le sache, mais pas question d'aller jusqu'à cette grande étendue d'eau dont je ne voyais pas la fin. C'était peut-être parce que je ne voulais pas aller par là bas que je m'étais aventuré au delà des frontières de la ville et que je me trouvais à présent devant cette petite hybride apeuré qui essayant tant bien que mal de contenir un magnifique loup qui semblait être légèrement anxieux. La jeune louve, qui semblait tout de même bien plus vielle que moi, d'un ou deux ans je dirai, reprit alors timidement, me faisant sursauter :
  • Tu viens souvent ici, dans la forêt ? Enfin, je veux dire, tu es humaine et… J’ai pas l’habitude de croiser de personnes comme toi.

Oh, elle essayait d'entamer une conversation. Je m'étais peut-être tromper, elle voulait peut-être simplement parler. Pourtant, elle semblait si timide que c'en était presque... comique. Alors, s'en même m'en apercevoir, je perdis le sérieux qui m'investissait d’ordinaire,le mal-être que je ressentais si souvent disparue et j’éclatais de rire. Non, je ne pense pas que je me moquais d'elle, je riais juste. Peut-être de ma propre bêtise ou tout simplement de sa gentillesse qui semblait lui demander beaucoup d'effort. Peut-être, au fond, n'avais-je aucune raison pour rire vraiment mais qu'importe, je riais en ce moment, tellement que des larmes commencèrent à affluer brouillant ma vue. Je fis alors tout mon possible pour reprendre mon sérieux et, qui je n'y arrivai pas vraiment, je pus néanmoins me calmer et reprendre mon souffle. Le sourire au lèvre, encore rouge d'avoir trop rie, je regardais la louve et répondis :
  • Effectivement, je suis humaine. Désolé de t'avoir fait peur, je ne sais même pas ce qu'il m'a pris. Je suis Tara et j'aime beaucoup la forêt.

En me rendant compte de ce que j'avais dit, l’adrénaline que m'avais fournis mon fou-rire disparut et je marmonnais, la tête baissée, quelque peu honteuse de mes paroles précédentes:
  • Enfin... quelque chose comme ça...

""_____________________
Tara est une gamine qui pense que la ville n'est que corruption, Précieuse une petite peste prête à tout pour arrivé à ses fins et Karen une gamine bavarde qui n'a aucun instinct de survie…
Je ne sais pas comment je vais m'en sortir avec ces trois-là.
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 19:09 (2017)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

A mon plus grand désarroi, l’humaine éclata de rire. Cette réaction soudaine et inattendue me fit sursauter, et plaquais davantage mes oreilles en oreilles tout en restant cachée derrière Moonlight qui commençait à montrer les crocs. Je le retenais cependant en lui attrapant le cou, connaissant son caractère susceptible : Son agacement était visible, et ayant moi-même du mal à le calmer lorsqu’il était en colère, je préférais ne pas lui lâcher le poil : L’humaine avait certes un comportement étrange, mais je ne voudrais pas qu’elle soit blessée sans avoir rien fait.
 
Mais pourquoi riait-elle ? Se moquerait-elle de moi ? J’étais peut-être effrayée, mais ce n’était pas pour autant que je me laissais moquée sans rien dire, je ne pensais pas avoir dit quelque chose de drôle. A moins que ce ne soit un problème de compréhension, après tout, les hybrides et les humains avaient beau parler la même langue, chacun utilisait des expressions et des façons de parler différentes. Quelque chose de drôle en ville ne le sera pas en forêt, et inversément, des propos déplacés en forêt pourraient paraitre tout à fait normaux chez les humains.
 
Quelle que soit la raison de son hilarité, cela me mit un peu plus mal à l’aise, et songeais de nouveau à prendre la fuite. Les humains étaient-ils tous comme ça ? Non, elle me paraissait moins effrayante que celle que j’avais déjà rencontrer, quand j’étais tombée malade. Je fus tout de même plus rassurée quand elle cessa enfin de rire tandis que je tentais de calmer silencieusement Moonlight, que je sentais prêt à craquer. Ce vilain loup, il était hors-de-question qu’il s’en prenne à la jeune humaine, pas tant qu’elle ne nous menaçait pas ! D’autant plus qu’elle me rassura sur ses intentions : C’était une jeune fille qui aimait la forêt visiblement.
 
« Enfin... quelque chose comme ça... » Ajouta-t-elle.
 
Elle avait désormais l’air soucieuse, elle venait de baisser la tête. Etait-ce un signe parce qu’elle avait peur ? Ou parce qu’elle se sentait en position de force inférieur ? Je ne pensais pas que cela aurait pu être si compliqué de se comprendre… Mais qu’importe, elle avait l’air gentille c’était le principal, et puis Moonlight était là pour me protéger, même si actuellement, il me protégeait un peu trop… Je devais m’excuser pour son comportement auprès de la jeune Tara.
 
« Je suis enchantée, Tara. Mon nom est Billie. Je te pris d’excuser Moonlight, il a tendance à se montrer quelque peu… farouche. Mais ne t’en fait pas, je veillerais à ce qu’il te laisse tranquille. »
 
L’intéressé me lança un regard noir avec un grognement d’avertissement. L’alpha n’aimait pas quand je me montrais autoritaire… Ce jeune père avait un peu pris la grosse tête ! Enfin… J’imaginais qu’il n’était pas prêt à changer, mais j’étais habituée aux mauvaises humeurs de mon ami, je savais que c’était un gentil loup dans le fond. Et puis, il m’écoutait tout de même, puisqu’il avait rangé ses crocs, cessant de menacer Tara. Je lui relâchais le cou et me décidais finalement à me relever, ne me cachant plus derrière lui. Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse. Ce qui n’était déjà pas si mal, si j’avais rencontré cette humaine avant de rencontrer Lalwendë, je me serais déjà enfuie en courant depuis longtemps.
 
Je m’étais un peu redressée, mes oreilles moins plaquées sur mon crâne et ma queue de louve relevée. Je ne lui fis pas de remarque quant au fou rire qui l’avait prise, ne voulant pas paraître impolie : Cela ne se faisait pas de rappeler un moment de gêne dans une conversation, mieux valait passer à autre chose. J’espérais que c’était bien comme cela que les politesses se faisaient en ville… Je ne voulais surtout pas offenser la jeune fille, mais c’était délicat à cause de mon ignorance des coutumes de mes voisins.
 
« Et donc… Heu… Tu… Tu aimes la forêt alors, merci. Et moi, je n’ai jamais vu la ville ! »
 
Je pris conscience juste après avoir dit cette bêtise que mon commentaire n’était nullement un compliment pour le lieu d’où elle venait. J’eu honte en me rendant compte que j’étais incapable de dire quelque chose de positif sur l’endroit d’où elle venait : Je n’y étais jamais allée, comment le pourrais-je ? Ce ne serait pas correct de lui dire que j’aimais la ville : Cet endroit m’effrayait bien plus que la barrière de ronces, ce serait donc un mensonge. Je devais me rattraper et vite, je devais donner une bonne image de mon peuple et faire bonne figure.
 
« Enfin, je veux dire, la ville est un lieu plein de mystères pour moi. »
 
Bon, c’était tout ce que je pouvais faire, mais au moins c’était vrai.

""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
tara
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 392
Localisation: dans un monde merveilleux ou demon et ange vivent en paix
Surnom: titi
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Personnages: Tara; 14 ans; citadine; Préécieuse; 14 ans; citadine. Karen; 17 ans, chasseuse de fraisiers

MessagePosté le: Dim 30 Juil - 14:23 (2017)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

La jeune louve s’appelait donc Billie et son « ami » Moonlight. C'était mignon. De plus, elle semblait essayé de dire quelque chose de gentil sur la ville. Elle s'y prenait très mal mais c'était adorable. Quoique, a sa place, je n'essaierai même pas d'aimer la ville, hypocrite et sans cœur. La forêt, et même les champs, sont cent fois plus accueillante que cette ville pleine de « faux ». L’amphore est pour moi un lieu détestable mais je comprend qu'une personne ne l'ayant jamais vue veuillent la connaître. Je me devais pourtant de la mettre en garde car, même si Billie, car elle s'était présenté ainsi, semblait plus vielle que moi, elle ne connaissait pas la ville. Cela dit, je ne connaissais pas la forêt sous tout ses angle et elle ne s'était pas permis de me faire de remarque sur son milieu habituelle. Elle avait déjà été courageuse de venir à l'orée de la forêt, je n’allais pas l'effrayé avec les calvaire de la ville. Enfin, je suis venue ici pour oublier cette Amphore méprisante. Je ne veux pas en reparler.
Je leva alors les yeux vers Billie et lui sourie :
  • Moi de même, je suis enchantée. Je... j’adore la forêt mais je n'avais jamais rencontré d'hybride... Enfin, je n'avais jamais parler à aucun avant toi. Enfin.. je veux dire... vous préférer ne pas avoir affaire à nous ?

Me rendant compte que ma question était indiscrète, je sentie mes joue d’empourpré et m'empressais de rajouté :
  • Enfin... si tu ne veux pas répondre, je comprendrai, c'est un peu compliqué comme question et...

Ma voie, qui n'était plus qu'un murmure, me surprit moi même. Je réagissais bien différemment face à une hybride. J'aurai été face à Précieuse ou même à Lola, une autre fille de ma classe, je lui aurai ris au nez et lui aurai lancer une réplique bien sentie. Pourtant, face à cette hybride, j'était polie et même curieuse, presque intimidé, plus d'ailleurs par la jeune femme-loup, qui paraissait presque fragile, que par le loup, moins menaçant qu’auparavant mais quelque peu agressif tout de même.
""_____________________
Tara est une gamine qui pense que la ville n'est que corruption, Précieuse une petite peste prête à tout pour arrivé à ses fins et Karen une gamine bavarde qui n'a aucun instinct de survie…
Je ne sais pas comment je vais m'en sortir avec ces trois-là.
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 14:34 (2017)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

Je devais l’avouer, sa question m‘avait surprise. Mais elle sentit ma gêne, et s’excusa aussitôt de sa question. Cependant je ne lui en voulais pas, après tout, elle avait raison : Les rapports entre humains et hybrides étaient compliqués, j’étais moi-même terrifiée par la ville, inutile de le nier et d’en faire un sujet tabou. Pourquoi d’ailleurs ? Pourquoi fallait-il que ce soit si compliqué ? Tout ça n’était-il finalement pas dû à l’ignorance de chacun ? Je ne connaissais rien du monde de Tara, et j’étais moi-même la première hybride qu’elle croisait. Cela me fit chaud au cœur qu’elle affirme aimer la forêt, bien que je fusse incapable de retourner ce compliment sur la ville : Je n’avais aucune idée de ce à quoi elle pouvait ressembler. On racontait qu’elle était grise, et qu’on pouvait en apercevoir les hautes tours depuis les champs. Je ne saurais même pas décrire une tour correctement, en vérité…
 
Mais à dire vrai, je n’avais pas vraiment envie de savoir tout ça. La ville m’effrayait bien trop pour que j’ai envie d’y mettre les pieds. J’essayais d’imaginer les choses dans l’autre sens, et me dit que cette fille devait avoir un immense courage pour s’aventurer ici, si toutefois les humains avaient aussi peur de la forêt que nous pouvions avoir peur de la ville. Je me motivais donc encore plus pour faire bonne figure, ne souhaitant pas qu’elle garde un mauvais souvenir de sa première rencontre avec l’un des nôtres par ma faute. Je m’empressais donc de la rassurer, tentant de la mettre à l’aise :
 
« Non, non, ne t’inquiète pas, il n’y a pas de mal ! En fait, je ne saurais pas trop te répondre, je crains d’être assez mal placée pour ça, je ne connais pas grand monde dans la forêt. Mais… Tu as raison, beaucoup d’entre nous craignent les humains. Moi la première, pour tout t’avouer. C’est pour ça que j’ai d’abord pris la fuite en te voyant, ça m’a surprise, je m’en excuse d’ailleurs. C’est à cause de tout ce qu’on raconte… Il y a des histoires de disparitions qui circulent. Je sais pourtant que tous les humains ne sont pas tous comme ça, mais mon instinct me pousse toujours à fuir dans ces situations. Je fuis toujours tout. »
 
Je baissais la tête, repensant un instant à toutes ces années que j’avais passé seule, dans mon coin, incapable de me remettre de la mort de ma petite sœur. Aujourd’hui, cette époque était enfin terminée, mais j’avais encore des efforts à faire pour oublier totalement mon mode de vie d’hybride ermite. Et cela commençait par en apprendre plus sur le monde qui m’entourait, y compris nos voisins humains. Enfin, nos voisins humains… Dans le fond, n’étais-je pas humaine moi aussi ? Cette distinction était-elle vraiment nécessaire pour quelques attributs différents et sens développés ? J’avais du sang de loup dans les veines… J’avais presque vécu comme un loup pendant mes sept ans de deuil. Mais si je regardais bien l’humaine en face de moi et le loup à mes côtés, j’avais définitivement plus de points communs avec la citadine.
 
« Mais je suis contente de pouvoir te parler. Ce n’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de discuter avec quelqu’un venant de la ville après tout. Alors, sache que tu es le bienvenu pour moi, même si, tu as raison : La plupart du temps, vous êtes vus comme une menace, j’en suis désolée. De même qu’un hybride trainant avec des humains est plutôt mal vu. Mais… Tu ne m’as pas l’air dangereuse. »
 
C’était un peu embarrassant de lui dire tout ça, j’espérais qu’elle ne se sentirait pas offensée. Mais hélas, ainsi était la réalité : Je savais que Lalwendë tirait sa mauvaise réputation de par ses idées pacifistes entre humains et hybrides. Si je n’avais pas connu Wendë, je ne tiendrais peut-être pas ce discours aujourd’hui, j’aurais déjà détalé à toutes jambes le plus loin possible. Mais grâce à elle, je pouvais me tenir devant cette humaine et entendre ce qu’elle disait. Je crois que je l’avais déjà fait, mais je me dis que je devrais penser à la remercier des changements qui avaient opérés en moi depuis que je l’avais rencontrée.

""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
tara
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 392
Localisation: dans un monde merveilleux ou demon et ange vivent en paix
Surnom: titi
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Personnages: Tara; 14 ans; citadine; Préécieuse; 14 ans; citadine. Karen; 17 ans, chasseuse de fraisiers

MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 19:38 (2018)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre] Répondre en citant

La jeune louve avait parler. Longtemps. Enfin, pas si longtemps que ça mais ce discours était plus long que les phrases qu'elle avait précédemment formuler et contenait beaucoup moins d'hésitation. Pas si longtemps que ça mais j'avais un niveau d'attention asse faible lorsque le sujet ne m'intéressais pas, demandez à mes professeurs. Heureusement, la dénommé Billie m’intéressait et j'écoutais donc avec attention ce qu'elle me disait. Toutefois, je ne pus me retenir de remarquer qu'elle avait usé de plusieurs phrase différente pour dire, au final la même chose, mon coté cynique sans aucun doutes. Pour résumé : Elle a peur des humains, comme la plupart des hybrides, ce qui vient de ignorances des deux parties mais est quand même contente de me rencontrer. J'avais peut-être laisser passer deux ou trois détails mais l’essentiel était là. Billie n'avais alors eux peur de moi que parce que j'étais une humaine et qu'elle avait entendu des histoires horribles d’enlèvement d'hybride. C'était peut-être vrai après tout. Je n'avais pas la moindre idée de ce que faisait mon père et ses patrons. Peut-être passait-il son temps à engager des mercenaires afin de tué des hybrides ? Peut-être l'Amphore faisait-elle disparaître ces êtres pour je ne sais quel sombre dessein ? Ça ne m'étonnerai même pas, la ville où j’habitais était pourri jusqu'à dans ses fondations, surtout dans ses fondations devrais-je dire. 


Néanmoins, l'hybride louve devait bien se rendre compte que tout les citadins n'étaient pas aussi pervertie que les hautes sphères du pouvoir, sinon, elle se serait déjà enfuie. Elle me l'avait d'ailleurs fait remarquer avant de me dire que ma présence n'était pas requise. Toutefois, pour une fois, je ne lui en teins pas rigueur, les même histoire macabres, mais avec des rôles inverser, cela allait de soit, à propos des hybrides couraient en villes. Je n'avais jamais cru à ces histoire bien sûr mais devais bien avouer que, si je savais que la plupart des rumeurs courant à leur sujets étaient fausses, je n'en avais, comme je l'avais fait remarqué à Billie, jamais rencontré et donc, maintenant qu'elle m'avais informer qu'elle s'appelait Billie et que les hybrides en général n'aimait pas vraiment les humains, je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Pourtant, je ne voulais pas que cette rencontre prenne fin, j'étais heureuse d'enfin voir une hybride de mes propres yeux surtout aussi gentille, et tant pis si cela me faisait l'air d'une curieuse qui étudiait quelque chose d'inconnue. 


Je pourrais peut-être lui poser des questions sur son mode de vie ? Et si elle le prenait mal ? Et si elle décidait que j'étais trop curieuse et partait en courant ? Mais si je ne lui posais pas de question, qu'aurais-je à lui dire. Je ne pouvais même pas me plaindre de la ville, elle n'y était jamais allé et ça risquait de la terrifié encore plus. Je n'avais strictement rien à lui dire d’intéressant et, jamais, je n'avais appris à tenir une conversation de pure forme, ayant toujours penser que seul les idiots parlait de chose frivole comme le temps ou l'école. En ville, n'ayant pas besoin de me retenir auprès de ces prétentieux, j'usais d'ironie, de mépris et disais ce qui me passais par la tête, même si c'était méchant et blessant ; et que je ne me faisait pas que des amis. Ici, je n'étais qu'une collégienne « perdu », se trouvant face à un être que beaucoup pensaient surnaturelle, et je ne voulais pas la blesser. Je n'avais donc rien à dire mais... Inspirant une grand coup, je me lançais :
  • Merci de ta confiance. Pardonne moi ma question... enfin n'y répond pas si tu ne veux pas, Ajoutais-je précipitamment. Et ce que tu peux communiquer avec Moonlight ? Enfin, tu « parles » loup ?


Ma question était un peu indiscrète mais, franchement, je n'avais aucune idée de ce que je devais dire. J’espérais juste que la jeune louve ne se vexerai pas. 


Attente, angoisse, inconnue.




( Je crois que j'ai battis mon record en temps de réponse, désolé. ) 
""_____________________
Tara est une gamine qui pense que la ville n'est que corruption, Précieuse une petite peste prête à tout pour arrivé à ses fins et Karen une gamine bavarde qui n'a aucun instinct de survie…
Je ne sais pas comment je vais m'en sortir avec ces trois-là.
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:24 (2018)    Sujet du message: De la feuille morte à la brindille d'herbe [RP Libre]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au delà de ce monde Index du Forum -> Les champs -> Orée de la forêt Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky