Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Mauvaise blague (RP Libre)
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Au delà de ce monde Index du Forum -> Archives -> Archives des RP's
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 754
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Mar 8 Aoû - 10:05 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->
J'avais flâné dans la forêt toute la matinée, parcourant la rivière à la recherche de bois flotté. J'avais pris aussi quelques baies et fruits au passage, histoire de grossir un peu mes réserves, parce que c'était bien beau les sculptures en bois mais ça ne remplissait pas le ventre. J'avais été un peu déçu de n'avoir croisé personne, cette partie de la forêt avait pourtant tendance à être plutôt animée, surtout en été : Quand la température montait, forcément qu'on en profitait tous pour se rafraîchir. Mais, ce n'était pas bien grave, l'après-midi n'avait pas encore commencé, j'avais tout le temps de trouver quelqu'un à embêter, inconnu ou connaissance. Mais rien qu'un peu, je n'étais quand même pas si insupportable que ça. J'eu un petit rire à ces pensées, et après avoir que mes bourses en cuir soient devenues pleines, je décidais de m'accorder une petite pause.


Il me fallu quelques pas de plus pour finalement trouver un grand if aisé à grimper, avec une grande branche confortable et que j'estimais largement capable de supporter mon poids, même celui de ma matière grise ! … Non, c'était pas marrant ? Bon, d'accord, je peux faire mieux niveau jeu de mots... Bref, je m'installais donc confortablement, croquant allègrement dans une pomme trouvée plus tôt en chemin, avisant alors un mouvement sur un arbre proche : Un écureuil venait de tenter de grimper à un chêne dans une précipitation que je n'expliquais pas, mais sa course était si rapide qu'il dû perdre le fil, retombant par terre à moitié du chemin avant de détaler tout aussi précipitamment dans un tourbillon de feuilles.


J'étouffais un rire amusé : C'était pour des trucs comme ça que l'insulte 'tête d'écureuil' était ma prédilection. Bon, une fois je l'ai dit à un hybride écureuil qui pour le coup, n'avait pas vraiment apprécié... Mais cette fois-là, j'avais pas fait exprès, vraiment pas ! Enfin, ça ne m'avait pas empêché d'éclater de rire pour que finalement l'hybride en question me donne une baffe certes un peu méritée, je devais l'avouer. Souriant de ce souvenir, je finis par m'assoupir. Un peu de repos, ça ne faisait jamais de mal, même de bon matin.


Je ne dormis pas plus d'une heure, et mon réveil fut surtout causé par un oiseau ayant posé ses serres acérées sur mon bras. Evidemment, pile à l'endroit où je n'avais pas de protection en cuir, parce que, hey, c''était plus marrant de charcuter la peau d'un hybride dormant. J'avais tout de suite délogé ce stupide volatile d'un geste agressif de la main, car il fallait au moins ça pour qu'il arrête de malmener ma cueillette. Il n'avait rien pu manger, la bourse étant fermée, mais il avait quand même eu le temps de bien abîmer le cuir. Super, il n'avait pas fait de trou, mais j'allais finir par en avoir un si je ne faisais rien. Je m'étirais dans un soupir, me préparant à descendre de là quand j'entendis soudainement un léger bruissement de feuilles, quelqu'un semblait approcher.


Pas le moins vexé du monde par le passage du petit voleur à plume, je me sentis aussitôt d'humeur taquine, même si je n'avais aucune idée de sur qui j'allais bien pouvoir tombé. Ce serait la surprise ! Quand les bruits de pas parvinrent à ma hauteur, je me laissais donc à moitié tomber sur le passage de manière soudaine, me raccrochant à la branche grâce à mes jambes. Qui que soit mon nouvel interlocuteur, il avait désormais un hybride cerf tête en bas, les bras croisés, et un sourire malicieux sur le visage en face de lui.


« Bouh. »
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
La Renarde
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2014
Messages: 670
Localisation: Entre les pages d'un livre
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Sep - 15:03 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

Lalwendë se frotta machinalement les yeux. Rumeï posée sagement sur son épaule, elle s'avançait d'un pas lent dans les sentiers de la forêt, différent de l'allure agile et rapide qu'elle avait d'habitude. Elle avait passer la nuit à s'entraîner, à manier son bâton-larme ou à la dague. Pour le moment, seulement de quoi se défendre.Ses nuits étaient troublés d'insomnies et de cauchemars, a chaque fois qu'elle sombrait dans le monde des songes elle craignait que Leo en profite pour surgir des ombres et l'attaquer. Bref ! Que du bonheur et de cernes magnifiques !


Elle avait aussi tenter de parler avec beaucoup d'hybride oiseau, tentant de les caresser dans le sens des plumes. Elle avait un plan en tête mais pour ça, elle avait besoin d'alliés. Malgré la chaleur douce de l'été, elle savait que cela n'allait pas durer. De plus en plus d'hybrides grognent dans l'ombre et des groupes se forment, certains modérés d'autres moins. Elle jura et secoua ses longs cheveux tressés. A cause de ses habitudes pacifiques beaucoup d'hybrides étaient sur leurs gardes avec elles mais sa soudaine intensité à apprendre le maniement des armes semblaient les intéresser. Neil était inquiet, mais lui il était toujours inquiet.


Au détour d'un chemin, elle se secoua et se redressa. Wendë était une femme forte avant tout ! Ce n'est pas parce que sa maîtrise était imparfaite qu'elle était faible ! Ah non ! Elle allait retrouver Neil , lui donner sa mission et ensemble, ils allaient défendre la forêt. Elle en était capable, non d'un renard !


Pile à ce moment une silhouette descendit des arbres et Lalwendë sursauta en criant, lâchant son bâton sur le coup. Son cri résonna, aigü et perçant, faisant peur aux oiseaux des autres arbres et réveillant un Neil qui sursauta et détala de sa tanière en direction du cri.


Cette réaction, qui venait du cœur, fit comprendre à Wendë que, non, elle n'était pas encore prête pour défendre qui que ce soit puisqu'à présent la voilà désarmée et vulnérable. Le corps imposant et, visiblement d'un homme s'imposa à elle et pendant un moment elle se dit que : c'est finit. Leo m'a retrouvé et je vais mourir. Seule. Sans pouvoir l'arrêter. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux et son souffle se couper.


Je veux pas mourir, je peux pas mou-


« Bouh. »


Pendant un moment la renarde ne put que fixer juste l'homme cerf devant elle. Il avait un sourire satisfait et ne semblait pas menaçant. Mais alors pas menaçant du tout, elle se demanda un court instant comment avait-elle pu crier en le voyant. (Ben en fait, dés qu'il y a eut du mouvement tu as fermé les yeux donc... Tais-toi, voix dans ma tête qui me fait douter de ma santé mentale.) Son visage ne lui semblait pas familier. Après tout, elle était 'la' personne à ne pas fréquenter donc ça ne l'étonnait pas qu'elle connaissait pas tout les hybrides de cette forêt. Il semblait attendre une réponse de sa part, comme s'il ne l'avait pas terrorisé avec sa soudaine apparition. Une petite voix à l'arrière de son crâne murmura que c'était le genre de blague qu'elle faisait aussi à ses proches mais la renarde l'ignora. (Bah oui, c'était drôle quand c'était les autres mais pas quand ça la concernait.)


Toute l'adrénaline et la peur redescendit d'un coup, lui donnant le tournis. Avec une voix tremblante elle murmura :


« C'était pas drôle. »


Puis son corps s’affaissa et elle perdit connaissance, la peur suivit du violent soulagement brisant le peu d'énergie qu'elle avait gardé ses derniers jours.
""_____________________
Lalwendë a rarement de bonnes idées.
Racolène aime jouer avec le feu.
Lysandre a peur de son propre sang.
Roxane veut juste boire une bonne bière.
Revenir en haut
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 754
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Mer 13 Sep - 21:16 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

J’éclatais de rire à la réaction de la victime de ma petite blague, ne pensant pas qu’elle serait aussi effrayée. J’avais donc affaire à une renarde, et pas très téméraire visiblement, on m’avait menti sur leur réputation rusée ! Je riais toujours tandis que son visage se décomposait, mais cessais petit à petit de m’esclaffer en me rendant compte qu’elle semblait vraiment chamboulée. J’étais toujours tête en bas quand elle me fit remarquer la médiocrité de ma blague d’une petite voix. Je blêmis littéralement, cessant tout gloussement quand elle s’écroula subitement sur le sol, sans prévenir. Heeeeu… J’avais été si effrayant que ça ?
 
Inquiet, je descendis de mon perchoir et m’approchai de la semi-renarde évanouie. Et meeeerde, je voulais juste me marrer un peu moi, là je pouvais dire bonjour aux problèmes. Je m’attendais à toutes les réactions, le cri de surprise, je l’avais vu venir, j’avais même accepté la possibilité de me prendre un coup de poing en pleine poire (J’avais appris à mes dépends que certaines personnes avaient des réflexes défensifs un peu trop efficaces), mais le coup de tomber dans les pommes, je ne m’y attendais vraiment pas. Décidément, c’était mon jour de chance aujourd’hui… Bon, je faisais quoi moi maintenant ? Un peu hésitant et déstabilisé par la situation, je me penchais vers la jeune femme, passant outre le fait qu’elle était plutôt jolie, la secouant un peu pour la réveiller.
 
« Hé ho, t’es avec moi ? Laaaalaaaaa, renaaaarde ? Non tu m’entends pas ? Heu, ok, écoutes, écoutes, j’me suis bien marré et tout, je suis désolé de t’avoir fait si peur mais ce serait bien que tu reprennes des couleurs… Ouai, en fait je parle tout seul là. Bordel, c’est bien ma veine... »
 
La secouer ne servait à rien, elle avait dû faire un malaise. Je vérifiais sa respiration et son rythme cardiaque, sans savoir quoi faire de plus. Si c’était un simple évanouissement, elle devrait revenir à elle dans quelques minutes. Je me relevai et me mordis les lèvres, me sentant un peu coupable de la situation, mais me faisant aussi la réflexion qu’elle devait quand même être émotionnellement très fragile pour s’évanouir pour si peu. J’hésitais sur la meilleure manière de réagir, avant de sursauter à l’arrivée soudaine d’un petit renard roux, visiblement paniqué. Vu sa réaction en voyant l’hybride inconsciente au sol, j’imaginais qu’il était son ami. Super, j’avais aucune idée de la signification de la gestuelle des renards, mais finalement, le message qu’il voulait me faire passer était assez claire : Il ne me considérait certainement pas comme quelqu’un de sympathique, il devait penser que c’était ma faute si la jeune femme était dans cet état. Bon, c’était un peu vrai maaais… Nan, j’avais aucune excuse en fait.
 
« Doucement mon gaillard, je lui ai rien fait moi. Enfin, juste une petite blague innocente de rien du tout. »
 
Il continuait à me fixer comme s’il était prêt à attaquer, grognant.
 
« T’es un bon petit renard, mais je lui veux pas de mal. Je pense pas que tu saches vraiment faire un massage cardiaque avec tes papattes, alors dans le doute, je ferais mieux de la surveiller jusqu’à ce qu’elle se réveille. »
 
Il n’était toujours pas convaincu. Je n’étais même pas sûr qu’il saisisse que j’essayais de le rassurer. Le blabla ne marchait pas, je tentais donc de m’approcher lentement, levant les deux mains devant moi pour lui prouver mes bonnes intentions. Il avait son caractère dis-donc ! Mais je réussi finalement à le calmer, bien que je sentisse qu’il ne me quittait pas du regard. Dans un soupir résigné, je prenais l’hybride dans les bras, me disant que c’était dommage qu’elle ne soit pas réveillée, l’occasion étant idéale pour quelques remarques sarcastiques. Les malaises ne duraient jamais bien longtemps, mais ma cabane n’était pas très loin, et se serait toujours mieux que de la laisser en plein milieu de la forêt, surtout avec les tensions actuelles.
 
En effet, ces derniers temps, tout le monde semblait sur les nerfs, ça chauffait sérieusement avec la ville et les chasseurs. Quelque chose de gros se préparait, lentement mais sûrement, il ne manquait qu’une goutte pour faire déborder le lac. Et je n’aimerais pas être là quand ça explosera, parce que les hybrides étaient vraiment en colère. Ou plutôt, nous étions vraiment en colère : Après tout, j’avais moi-même subi les activités de la ville avec la disparition de mon père, et j’en avais assez de voir tout le monde à cran. Au fil des ans, notre chez nous devenait de moins en moins sûr, la menace des humains se faisant de plus en plus pesante au fil du temps. La période était donc sans doute mal choisie pour les blagues dans le genre de celle que je venais de faire… Mais si on ne pouvait plus s’amuser lors des conflits, étant donné que les trois peuples étaient tous toujours en mésentente, alors la vie serait un peu triste.
 
Mais, j’avais un problème un peu plus urgent que le climat actuel, déposant l’hybride renarde avant de m’assoir en attendant qu’elle se réveille. Le petit renard était toujours là, sur le qui-vive, en bon chaperon. J’observais un peu le visage de mon invitée inattendue pour voir s’il m’était familier, concluant alors que c’était la première fois que je la voyais de ma vie. On ne pouvait pas connaitre tout le monde dans la forêt. Il y avait quelques hybrides renards dont les noms circulaient dans la forêt, en particulier ceux ayant une mauvaise réputation, mais ce serait un drôle de hasard que je la connaisse de nom. Y’avait plus qu’à espérer que ce ne soit pas Lalwendë, la fameuse protégée de Bly, je voulais pas me retrouver avec un hybride ours mécontent aux fesses !
 
Je grignotais quelques fruits ramassés plus tôt, quand enfin elle commença à remuer, signe qu’elle reprenait conscience. Même pas réveillée, je l’accueillais déjà, tout sourire.
 
« Ha, finalement tu te réveilles ! Je t’ai amené ici pour que tu te remettes tranquillement, mais remercie aussi la boule de poils, c’est un véritable chaperon ! » Fis-je en avalant tout rond quelques groseilles.

""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
La Renarde
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2014
Messages: 670
Localisation: Entre les pages d'un livre
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Sep - 15:04 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

La renarde remua dans son inconscience avant d'ouvrir ses yeux, un mal de tête se pointant à l'horizon. Elle sentit une truffe humide contre son front et soupira, rassurée. Si le prédateur était dans les environs, il aurait sans doute tué son compagnon dans sa folie. Elle ouvrit ses grands yeux, regardant doucement autour d'elle. Elle se leva sur ses coudes et reconnut l'homme qui l'avait fait peur.


L'hybride lui offrit un grand sourire qu'elle tenta de rendre mais elle était encore perturbée par le changement d'endroit et sa perte de conscience. Cela lui rappelait la période après son enlèvement où elle était revenue blessé et convalescente. Elle avait fait une ou deux pertes de conscience suivant l'expérience mais pensé s'en être débarrassé depuis. Je vais devoir faire attention, une rechute ne va pas m'aider pendant le temps qui court. Lentement, elle observa autour d'elle, prenant en compte l'espace avant de se redresser de façon droite. Ses oreilles s'agitèrent et se dressèrent lorsque Neil lui sauta dans les bras et elle le serra contre elle.


« Désolée, je suis désolée... » murmura-t-elle à son compagnon qui geint doucement. « Tu aurais pas fait mieux Neil. Tu as peur de tes propres pairs. »


En soupirant, elle se tourna vers le cerf et eut un petit rire nerveux.


« Merci à toi et désolée aussi. J'ai subit pas mal d'insomnies et un rien me fait chavirer. Mais honnêtement je ne suis pas la pire !» elle pointa discrètement Neil du doigt en faisant un clin d’œil.


Le sourire contagieux du farceur la détendit. Elle bougea légèrement pour être à côté de lui, regardant avec envie les fruits qu'il engloutissait. Se rendant compte qu'elle ne s'était même pas présenté (alors qu'il l'avait ramené et pris soin de ne pas l'abandonner dans la forêt) elle eut de nouveau un rire.


« Mais, je n'ai plus de manières on dirait. » elle pencha sa tête, sa boucle d'oreille faisant un son cristallin à se mouvement, pour un propre salut. « Mon nom est Lalwendë, mais on m'appelle Fox ou Wendë. »


Avec un pincement de cœur, elle vit l'expression du cerf changer et perdre le sourire. Elle garda le sien mais ses mains se crispèrent à ses côtés. Je suis habitué à ce genre de traitement mais bon, ça fait jamais plaisir. Elle haussa juste un sourcil, attendant que l'information passe mais ne put s'empêcher de commenter.


« Ma réputation me précède à ce que je vois ? Que des choses plaisantes j'espère ! »
""_____________________
Lalwendë a rarement de bonnes idées.
Racolène aime jouer avec le feu.
Lysandre a peur de son propre sang.
Roxane veut juste boire une bonne bière.
Revenir en haut
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 754
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Ven 22 Sep - 12:00 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

Je lui laissais un peu le temps de se réveiller, la présence du renard, dont je notais le nom dans ma mémoire, l’ayant apparemment rassuré. Elle se tourna ensuite vers moi, me remerciant et s’excusant. Elle avait déjà meilleur mine, je lui assurais d’un geste que c’était pas un problème. Après tout, j’étais habitué aux visites, et puis ça faisait plaisir de la voir sourir, elle ne semblait plus me porter préjudice pour ma petite blague qui avait un tout petit peu mal tourné. Rien qu’un peu. Maintenant elle allait mieux, alors j'étais pardonné, nan ?

J’allais prendre l’initiative de lui proposer des fruits, n’allant quand même pas la laisser le ventre vide alors qu’elle était tombé dans les pommes et que moi je me goinfrais en face d’elle. Je suspendis cependant mon geste quand elle se présenta, un peu surpris. J’affichais d’abord un air étonné, ne m’y attendant pas vraiment, avant de me rendre compte de la situation cocasse : J’avais devant moi Lalwendë ! La Lalwendë, en chair et en os, dont j’avais tant entendu parler à travers la forêt, bien qu’elle n’ait sans doute jamais entendu parler de moi (sauf si elle avait déjà eu connaissance d’un certain Noé lééééégèrement arrogant avec les anciens.).

Une fois passé la surprise, j’affichais de nouveau un grand sourire franc, décidé à la taquiner un peu. Je n’avais rien contre les hybrides en marge de la communauté, alors je décidai de me comporter de la même manière qu’avec n’importe qui : A coup d’humour, à ma sauce bien sûr. Après tout, je ne la connaissais pas personnellement, et je savais qu’il fallait se méfier des rumeurs. Cependant, je ne résistais pas à l’envie de me moquer un peu, vieille habitude que j’avais.

« Lalwendë, mais bien sûr ! Lalwendë, fille de Rumeï, petite protégée de Bly l’ours,  je présume ? Oui, oui, on ne m’a dit de toi que du bien ! Alors, quels étaient les mots exactes… Ha oui : Une folle, aux idées perverses ou idiotes selon les versions, traîtresse se faisant passé pour pacifiste, qui fricote avec les humains. Hmmm… Pimbêche, sorcière, renarde fourbe, et j’en passe. »
Énumérais-je.

Pris dans mon ironie, je ne pensai pas au fait que j’étais peut-être allé un peu loin, mais c’était bien les mots qu’on m’avait rapporté sur cette fille. Et puis, c’était devenu ma nature de me moquer un peu de mon prochain, c’était vraiment plus fort que moi. Bon, là j'y allais peut-être un peu fort, elle venait de se réveiller après s'être évanouie (un peu à cause de moi en plus) alors oui, j'aurais pu me montrer plus avenant. Bon, on va vite essayer de rattraper le coup :

« Mais ne t’inquiètes pas ! Je m’appelle Noé, enchanté de te connaître ! Je ne jouis certes pas d’une réputation comparable à la tienne, mais on dit que je ne suis pas des plus fréquentables. Un fruit ? Ils sont tout frais de ce matin ! »
Fis-je d’une mine joyeuse, lui tendant la bourse remplie de pommes et de mûres.

J'espérais qu'elle ne serait pas agacée mon attitude guillerette et mon ironie, mais j'étais souvent comme ça, je préférais la légèreté plutôt que de me prendre la tête. Bon, si elle était susceptible, y'avait toujours la possibilité qu'elle me mette une baffe et parte en me traitant de goujat (du vécu oui, du vécu…), mais ayant plusieurs fois entendu des gens se moquer de son pacifisme envers et pour tout, je ne pensais pas prendre trop de risque. En revanche, je me dis que je devrais quand même être prudent dans mes sarcasmes : J'avais vu Bly une ou deux fois seulement, et il ne me portait déjà pas dans son cœur (probablement me considérait-il comme un sale gosse), alors si en plus il apprenait que sa protégée ne m'appréciait pas non plus, j'étais mal parti
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
La Renarde
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2014
Messages: 670
Localisation: Entre les pages d'un livre
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Sep - 13:42 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

Fille de Rumeï. Le regard de l'hybride renarde s'adoucit soudainement devant le nom. Bien qu'elle était disparue depuis des années, le seul nom de sa mère avait un effet immédiat sur elle. Cela faisait longtemps, à part elle-même, qu'une personne l'appelait ainsi.

Lalwendë écouta attentivement à la présentation de ses « méfaits ». Elle avait la tête penché sur le côté et regardait sans sourciller l'hybride devant elle sortir toutes les insultes qu'on utilisait pour la décrire. Neil se frotta contre sa main, gémissant pour détourner son attention, il aimait pas la voir écouter et subir cela mais elle le caressa en lui souriant. Le rassurant : ce n' était qu'une routine pour elle après tout.

« C'est bien, ils ont élargis leur vocabulaire. » elle leva les yeux aux ciel, amusé.

C'était surtout le fait que la plupart marmonnait dans son dos plutôt que de la confronter. C'était peut être à cause de Bly. Il avait toujours été protecteur mais elle ne pensait pas que cela empêcherait les autres de s'attaquer à elle physiquement s'ils en éprouvaient le désir... Et la capacité parce que Wendë ne se laissait pas attraper facilement.

Elle fronça les sourcils cependant à la mention de 'fricoter avec des humains'. Ce Malcöm n'avait pas perdu son temps on dirait. Il savait très bien que rien ne s'était passé mais il savait qu'elle n'allait pas nié une affection pour certains humains et, de ce fait, faire chuter sa réputation encore plus bas. Il ne fallait pas s'étonner après que la plupart des hybrides la regarde comme une incompréhension ou 'sorcière'. Sorcière... Quelle insulte d'humain.

Wendë fut surprise de se voir adresser un sourire honnête et sympathique de la part du cerf. Noé ? Elle n'avait pas entendu son nom. Elle se souvenait de Bly qui râlait parfois d'un jeune cerf un peu trop arrogant mais sans plus. Elle eut un petit rire et accepta les fruits, le remerciant encore une fois. Certes, il lui avait fait peur, mais elle n'était pas du genre à se vexer sur ce genre de détail.

« C'est bien rare que quelqu'un m’accueille aussi gentiment malgré toute les rumeurs courant à mon sujet. » elle vit les mûres et son regard pétilla avant d'en saisir une. « Pas que je m'en plains ! » ria-t-elle en avalant le fruit.

Se passant la langue sur ses lèvres pour ne pas en mettre une seule miette, elle en prit une autre, ne voulant pas trop empiéter sur les réserves de son hôte.

« A moins que tu sois celui qui a réussi à énerver Bly en moins d'une minute, je dois admettre que je n'ai pas entendu parler de toi. » elle pencha la tête sur le côté. "Après, beaucoup d'hybride réussissent à l'énerver en moins d'une minute. Moi comprise."

Neil glapit pour acquiescer et aussi pour qu'on lui offre une petite mûre parce que c'est bien beau mais lui aussi il a eu peur ! Un peu de réconfort ne lui ferait pas de mal. La renarde en fit rouler une dans sa direction lorsqu'elle s'aperçut de son envie.

"Hélas, mon empathie pour les humains est bien réelle. Je pense que traîtresse est un bien grand mot." Mais je nierais pas mon amitié avec certains d'entre eux.
""_____________________
Lalwendë a rarement de bonnes idées.
Racolène aime jouer avec le feu.
Lysandre a peur de son propre sang.
Roxane veut juste boire une bonne bière.
Revenir en haut
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 754
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Jeu 9 Nov - 21:00 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

Ravi qu’elle ne se soit pas sentie offensée, je croquais dans une pomme avant d’avaler de travers à la mention de Bly. Comment lui dire que, en fait, si, c’était probablement moi. J’aurais peut-être pas dû le taquiner, mais c’était juste une petite plaisanterie, comme ça… Je crois qu’il avait pas non plus apprécier la petite tape amicale (et sur le coup, très arrogante) dans le dos en même temps. Je devais l’avouer, je l’avais un peu cherché mais que voulez-vous, on ne se refait pas. J’haussais les épaules dans un sourire mi-coupable mi-ironique, avouant que j’étais en effet un peu coupable dans cette histoire :
 
« Beeeeen, c’est pas impossible que je l’aie un tout petit peu mis en rogne… Mais, à l’avenir, j’éviterais de lui dire qu’il ressemble à un vieil ours mal léché et grognard. … Oui, bon, je suis pas toujours hyper délicat et avenant, je l’avoue. » Me justifiais-je sur un ton plaisantin, croquant un autre morceau de ma pomme.
 
Amusé, je remarquai aussi la complicité entre elle et ce petit renard, Neil. Ces hybrides parvenant à tisser des liens si  forts avec des petits animaux me surprenaient toujours, ayant moi-même quelques connaissances partageant cela avec nos amis à quatre pattes (ou à deux ailes pour certains). Cette Lalwendë m’avait l’air bien différente que celle qu’on m’avait décrit, comme quoi, toujours se méfier des fausses réputations. Cependant, il n’y avait pas de fumé sans feu, mais ce n’était certainement pas moi qui allait lui reprocher de promouvoir la paix entre les peuples. Moi-même, j’avais des contacts avec des humains, même s’il était vrai que j’avais tendance à les mépriser un peu plus que les hybrides, préjugés oblige.
 
Mais c’est que ces humains m’avaient l’air tellement crédules, à avoir peur de la forêt et à pas être capable de repérer l’odeur d’un putois à cent mètre… (J’exagérais peut-être un peu, mais j’avais pris plusieurs fous rire face à certains humains et leur ignorance.). Maintenant que j’y pensais, eux devaient bien rire de notre propre ignorance de la ville.
 
« C’est vrai que c’est un peu expéditif… Mais, que veux-tu : On a tous la trouille de la ville, alors ‘faut bien qu’on désigne des coupables pour justifier les incidents avec les humains. Dis-toi que tu rends service, les gens ont cent fois plus besoin de boucs émissaires que de chefs ! » ironisais-je.
 
Je parlais de tout cela avec légèreté, mais je savais bien que les disparitions d’hybrides étaient un véritable problème. Mais traiter les sujets avec sérieux ne me ressemblait pas vraiment, rien de pire pour rendre une situation gênante, surtout quand, précisément, il s’agissait de sujets sérieux. Toutefois, je pouvais comprendre ces hybrides intolérants : Ce n’était pas tant qu’ils étaient mauvais, idem pour les humains, je pensais que c’était surtout une peur mutuelle entretenue et amplifiée, et qui avait fini par dégénérer. Après tout…
 
« Hybride, humain, qu’importe : la peur, ça nous terrifie tous. »
 
Me rendant compte que j’avais dit ça à voix haute, je me mis à rire : Si cela avait du sens, ce n’était pas une remarque très pertinente : La peur, ça fait peur. Ouaip, et l’eau ça mouille aussi, j’étais un p’tain de géni. Et comme j’étais bien parti pour les blagues pourries…
 
« Bon, personne a dit que les cervidés avaient un cerveau. » Rajoutais-je alors dans mon fou rire en justification de ma première remarque.
 
Me remettant tout de même rapidement de cette blague qui, je devais l’avouer, était dans les plus mauvaises que j’ai pu faire, j’ajoutais vite quelque chose pour rattraper cet humour lourd :
 
« Cervidé… Cerveau… Non ? Bon, j’avoue que c’était un calembour plus que douteux. Enfin bref, tu fais bien ce que tu veux après tout. Personnellement, j’aime bien les humains pour faire affaire avec eux. Mais à dire vrai, je ne leur porte pas tellement d’intérêt. »
 
Ayant terminé mon trognon de pomme, je calais mes bras derrière ma tête, à l’aise face à cette invitée inattendue.


(Navrée de mon retard dans les Rp's, cette année j'ai un peu moins le temps avec le bac ^^'.)

""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
La Renarde
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2014
Messages: 670
Localisation: Entre les pages d'un livre
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 14:22 (2017)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

La renarde se mordit les lèvres pour ne pas exploser de rire devant l'histoire avec Bly. Ce n'était pas souvent qu'elle croisait quelqu'un d'aussi inconscient ou d'aussi audacieux. Elle se racla la gorge légerment et leva un doigt pour l'interrompre poliment :


« Je me permet de le défendre. Il n'est pas mal léché, juste de la vieille école.» elle eut un sourire adoucit. « Et pourtant, c'est le plus tendre des anciens. Les autres sont silencieux mais plus sournois. Je t'épargne le vocabulaire que j'ai appris lorsqu'il parle de toi cependant." fit-t-elle, malicieuse.



Elle posa sa tête sur ses mains pour continuer à l'écouter. Elle devait le reconnaître, elle était le bouc émissaire parfait mais elle, au moins, créait du changement. Elle ne stagnait pas et agissait comme elle pouvait contre les murs invisibles qui séparaient les humains et les hybrides.Certes, elle avait des ambitions utopiques et un jour cela finirait mal. A moins que Leo te retrouve avant. Elle sentit la tension revenir dans ses mains, elle ne devait pas y penser. Elle n'était pas seule, elle n'avait rien à craindre. Pour le moment.



« La peur ça nous terrifie tous. »


Il y a eut un moment de flottement après cette phrase. Wendë eut un petit sourire confus et pencha légèrement la tête sur le côté. Coincidence? Neil s'arrêta même de mâcher pour regarder Noé avec une question dans le regard.


« Bon, personne a dit que les cervidés avaient des cerveaux. »


A sa phrase Lalwendë éclata de rire. Elle gloussait encore lorsqu'il finissait son discours et sa pomme sans se départir de son sourire. Cela lui faisait du bien de rire aussi ouvertement, cela faisait longtemps. Elle posa une main sur son ventre en reprenant son souffle, les yeux pétillants. Elle saisit a nouveau une framboise et la lança dans l'air pour la rattraper entre ses dents.


Donc il s'intéresse aussi aux humains, pas avec la même curiosité mais bien plus ouvert d'esprit que d'autre personne.


Elle se lécha les lèvres avant de reprendre.


«Tu marchandes donc avec les humains. Pourrais-tu m'en dire plus sur ses transactions ? Ma curiosité me perdra mais à part parler avec eux ou m'enfuir, je n'ai jamais pu marchander avec eux... »
""_____________________
Lalwendë a rarement de bonnes idées.
Racolène aime jouer avec le feu.
Lysandre a peur de son propre sang.
Roxane veut juste boire une bonne bière.
Revenir en haut
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 754
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Mer 14 Fév - 21:39 (2018)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

Elle défendit Bly de mes sarcasmes, ce qui était tout à fait légitime, et je riais également, content qu’elle soit détendue. Il était vrai que les Anciens étaient à part dans la communauté hybride, j’imagine qu’ils avaient une image à préserver pour se faire respecter de tous. Leur statut était certainement mérité (il ne suffisait pas d’avoir de la grisaille dans les cheveux), mais je me plaisais à les surnommer les petits vieux. Encore une fois, ce n’était là qu’une petite taquinerie, que je devrais tout de même éviter d’utiliser en leur présence, en théorie.
 
« Je t'épargne le vocabulaire que j'ai appris lorsqu'il parle de toi cependant.
- … Ho, je suis sûr qu’il ne dit de moi que du bien. » riais-je alors.
 
Je n’avais vraiment rien trouvé rien de mieux que ma plaisanterie sur les cervidés, mais les moments de flottements me mettaient toujours mal à l’aise, encore plus quand je les avais moi-même provoqué. Enfin, qu’importe, mon petit rebondissement semblait l’avoir bien fait rire. Une fois remise, elle s’intéressa à mes affaires avec les chasseurs, visiblement très curieuse pour tout ce qui concernait nos voisins au nez bouché.
 
« Ils te passionnent donc à ce point ? » Demandais-je cette-fois sans moquerie.
 
Il fallait dire que ce n’était pas très courant, les humains étaient davantage vus comme une menace pour la forêt, surtout en ce moment. Enfin, qui étais-je pour la priver de mes anecdotes ? Il n’étais jamais agréable de laisser une curiosité insatisfaite.
 
« Les humains semblent adorer les petites babioles, et comme je me débrouille pas mal avec mes mains, je leur échange des petits objets de ma création. Comme tu peux le voir, tout dans cette cabane, ou presque, a été fabriqué par mes soins., fis-je, pas peu fier du long travail que tout cela m’avait demandé, sans vouloir me vanter bien sûr. »
 
Je me servais de nouveau une pomme, me promettant que ce serait la dernière (j’avais tendance à en faire une surconsommation, mais nom d’un épagneul, que c’était bon), et en croquais un bout.
 
« Marchander avec des humains est plutôt dangereux, il faut s’y préparer. J’aborde toujours les chasseurs avec ma méthode bien à moi : Caché dans un arbre, à l’orée : Si il y en a un qui passe, je vois si sa tête m’inspire confiance ou pas, son tour de bras aussi, parce que je suis pas un gringalet mais quand même, et après… j’improvise ! »
 
Expliqué comme ça, je me rendais compte que je paraissais m’y prendre de manière complètement aléatoire. Il était vrai que j’étais peut-être moins prudent que ce que je voulais bien faire croire, mais j’avais toujours abordé les humains qui passaient à l’instinct. Ça m’avait plutôt bien réussi jusqu’ici. Enfin, plus ou moins. J’avais vécu plusieurs mésaventures, mais je m’en étais toujours sorti. Assez bien pour que ma mère ne me donne jamais rien de plus qu’une tarte en me reprochant d’être « comme mon père ». Elle acceptait plutôt mal que je suive son exemple, au vu de ce qui lui était arrivé… Bah, ce que je faisais ne la regardait pas. Même si je la comprenais, au fond. Aussi, j’évitais de lui en parler.
 
« Il y en a des très sympathiques, certains même que je croise souvent et avec qui j’ai de bonnes conversations, mais ils restent rares. J’avoue que j’ai tendance à me moquer un peu de ceux qui ont une réaction terrifiée : Ils ont toujours l’air de s’imaginer des tas de trucs complètement dingues sur nous. Y’en a même un qui m’a sorti, un fois, que je reste loin de lui pour ne pas attraper « l’hybridation ». Il pensait que c’était une maladie contagieuse… Et encore, j’en ai entendu beaucoup d’autres. Les humains sont cinglés, mais je t’accorde qu’ils ont un petit côté attachant, quand ils ne te poursuivent pas avec une hache… Mais ça, c’est encore une autre histoire. »
 
J'étouffais un petit rire, croquais un autre morceau de ma pomme, et avalais avant de reprendre, ne me rendant pas vraiment compte que je me montrais très bavard là :
 
 « Enfin, et toi alors ? Il parait que tu en connais des tas, des citadins et des chasseurs. J’imagine que beaucoup de ce que j’ai entendu ne sont que des rumeurs, mais on raconte que tu es déjà allée en ville… Si ça c’est vrai, j’hésite entre te demander si tu es dingue, à quoi ça ressemble, ou juste comment tu t’en es sorti vivante ? »
 
Je ne me souvenais plus de qui avait dit ça… Enfin, ça paraissait un peu gros tout de même : C’était déjà pas facile de passer inaperçu dans les champs, alors en ville, j’imagine même pas.

""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
La Renarde
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2014
Messages: 670
Localisation: Entre les pages d'un livre
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Fév - 19:00 (2018)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre) Répondre en citant

« Tout ce que je connais pas me passionne. Même toi mon cher Noé. » sourit-il en lui faisant un clin d'oeil. « Ma curiosité me perdra mais c'est bien trop satisfaisant d'avoir des réponses à mes questions. »


Lalwendë écouta ensuite tout ce qu'il avait à dire avec des étoiles dans les yeux. Effectivement cela devait être enrichissant d'entendre les différentes rumeur que les humains créaient sur eux. Et puis il était malin pour réussir à faire un petit commerce avec eux. A part faire du spectacle, Fox était incapable de faire des objets comme lui. Neil s'était roulé en boule contre elle et somnelait, ces histoires ne l'intéressaient pas. La renarde ramena sa queue animale vers l'avant pour faire une couverture à son compagnon.


A la question si elle était allée dans ville l'a fait grimacer. Le souvenir d'avoir courut sur la grande route, et d'être rentré dans celui qui allait maintenant souhaiter sa mort, était amer. Elle soupira, relâchant un peu la pression dans ses épaules avant d'hocher la tête.


« Je suis pas entrée dans la ville. J'étais non loin, sur la grande route. Les odeurs sont... Perturbantes et pourtant j'étais même pas prêt de leur porte. A la base j'avais pas prévu d'aller là-bas. Un chien de chasse me courait après et je me suis éloignée des villages sans me rendre compte. »


Elle passa une main dans ses cheveux, repoussant les mèches de ses yeux.


« Pour le reste, je me suis effectivement liée d'amitié avec des chasseurs. Ils connaissent mes origines et je leur dois même la vie pour certains d'entre eux. Malheureusement beaucoup d'hybride voient ça comme une trahison. » elle joua avec ses mains. « J'ai cessé de les voir à cause de ça. Je veux pas prendre le risque que des hybrides plus violent s'en prennent à eux à cause de moi. »


Elle offrit un sourire malgré tout rayonnant à l'homme cerf. Il ne fallait pas qu'elle se laisse abattre. Il y avait Billie, Bly, Neil et tellement d'autres hybride qui l'appréciaient et ne la voyait pas comme un danger pour la forêt. Elle se souvint d'Eliott et comment il avait cessé d'avoir peur d'elle quand elle pu parler avec lui. En rassurant les humains, un par un, ils pourraient peut être, un jour, cesser de se haïr.


« J'ai bon espoir que je pourrais les revoir dans un futur proche. Quand les choses se seront calmées
""_____________________
Lalwendë a rarement de bonnes idées.
Racolène aime jouer avec le feu.
Lysandre a peur de son propre sang.
Roxane veut juste boire une bonne bière.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:07 (2018)    Sujet du message: Mauvaise blague (RP Libre)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Au delà de ce monde Index du Forum -> Archives -> Archives des RP's Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky