Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Prince en détresse [PV Wolf/Noé]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au delà de ce monde Index du Forum -> La forêt -> La rivière
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 18:49 (2018)    Sujet du message: Prince en détresse [PV Wolf/Noé] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je crois que j’avais un tout petit peu merdé…

Bon d’accord : J’avais beaucoup merdé. Enfin… C’était pas vraiment de ma faute : Après tout, j’avais bien pris la peine de les observer de loin ces humains, pour savoir si oui ou non je pouvais les aborder, et vu qu’ils avaient pas l’air cool du tout, ben j’allais rebrousser chemin. Hé, j’avais même eu l’intention d’aller prévenir un Ancien pour les virer (je savais quand même reconnaître des humains voulant vraiment notre peau), alors non, pour ce coup-ci, je n’avais rien à me reprocher ! C’est juste que… Ben… Y’avait eu ce filet quoi…

Ces tarés posaient même des pièges maintenant, et me voilà carrément suspendu à un arbre, à deux mètres du sol. Un piège de cette envergure, c’était à se demander pourquoi ils déployaient tant d’efforts. J’espérais juste que les gens qui avaient posé ce piège n’étaient pas les mêmes que ceux que j’avais croisé de loin… Parce qu’ils avaient vraiment pas l’air commodes. Ils étaient quatre, armés, et avaient l’air de savoir ce qu’ils faisaient là. Rien à voir avec les trois abrutis de la dernière fois, quand j’avais rencontré Wolf.

Je n’avais jamais songé au fait qu’un filet puisse être aussi inconfortable : Non seulement les cordes qui me retenaient en hauteur étaient rêches, mais en plus je commençais légèrement à transpirer, pas très rassuré, et j’hésitais un peu entre la panique ou le calme condescendant. Je m’en étais toujours sorti face aux humains jusqu’ici, j’allais bien trouver un truc pour me tirer de cette situation, non ? … Enfin, si je trouvais une idée… La seule arme que j’avais sur moi, c’était mon couteau fait à la va-vite avec un croc d’ours. Mais les cordes avaient l’air solide, je doutais de pouvoir m’échapper avant qu’ils n’arri… Ha bah tiens ! Justement, voilà de la visite !

Qu’est-ce que je faisais moi, maintenant ? Est-ce que c’était vraiment un hybride qui était censé se trouver dans ce filet ou plutôt du gibier pour déjeuner ? J’avais plus qu’a espérer que ce serait la deuxième option... J’aurais l’air malin devant les Anciens ou ma mère, à toujours me vanter que je savais ce que je faisais et qu’il m’arrivait jamais de problèmes avec les humains. Je les voyais bien tous me dire ‘On te l’avait dit !’. M’enfin, là, ma capture n’avait aucun rapport avec mes activités, n’importe qui aurait pu être pris par ce filet. Bon, même si c’était vrai que c’était mes habitudes avec les humains qui m’avaient amené à m’approcher d’eux. Mais quand même, c’était pas ma faute.

Bon, aller, je devais me calmer, et écouter un peu comment j’allais finir si j’arrivais pas à me sortir de ce traquenard. Je tentais de regarder ce qu’il se passait en bas : Des chasseurs, tous bien bâtis, trois hommes et une femme dont aucun n’avait l’air d’avoir envie de rire. Et vu leur tête en me voyant, ils avaient l’air déçus.

« C’est quoi ces trucs sur la tête ? Un cerf ?!
- Il a l’air plutôt faiblard, non ?
- Et surtout qu’es-ce que tu veux que je fasse d’un hybride cerf ? Avec tout l’entraînement du monde, il se ferait bouffer au premier combat. Tu sais sur quoi les gens parient ? Sur les lions, les ours, les loups, les prédateurs quoi ! Ce truc va nous rapporter que dalle ! »


Rapporter que dalle ? Quoi, encore une histoire d’argent, c’est ça ? Mais pourquoi ça leur paraissait aussi important, sérieux ? J’avais jamais compris le problème des humains avec ce qu’ils appelaient ‘l’argent’ , et je pensais pas que ça valait la peine d’attraper un hybride comme moi pour… pour…me transformer en combattant de lions, d’ours et de loups c’est ça ? Genre… Hybride contre hybride ? Et ça leur rapporterait des sous ? Mais c’était vraiment des grands malades !

« De quoi tu te plains ? Le piège à marché, non ? Y’a toujours moyen d’en faire quelque chose.
- Heum, loin de moi l’idée de vous interrompre mais, ce filet est vachement inconfortable vous savez. Vous auriez pu, j’sais pas, mettre des couvertures. Fis-je avec désinvolture
- Toi tu la ferme ! »


Bon, mon petit coup d’humour n’avait servi à rien sinon à aggraver à mon cas: Ce malade était en train de sortir une arme… Quoi ? Un fouet ?! Non mais ils sont pas bien ces humains ?! Je ne pouvais même pas compter sur ce fichu filet pour me protéger, le chasseur m’avait déjà massacrer le bras. C’est que ça faisait mal ce truc !

« Hey, ça va pas espèce de taré ?! Ça fait mal, vas-y doucement le roublard ! Vous voulez savoir si je sais survivre, c’est ça ? Ben, ouvrez le filet, coursez-moi et on verra ! Je pense que y’a vraime... 
-On t’a dit de la fermer ! »


Outch… J’avais vraiment pas envie de m’en prendre un troisième coup de ce truc. Ok, ceux-là, c’était pas le genre d’humains qu’on pouvait résonner. Ils devaient être dans la catégorie des gros, gros tarés. Je connaissais le genre méfiant, le genre nerveux, le genre peureux… Mais de ce genre-là, si j’étais encore en vie, c’était justement que j’avais tendance à les éviter. Ils continuaient à parler entre eux, m’ignorant totalement, comme si j’étais juste une bête sauvage. Ça parlait de m’utiliser comme appât pour attraper un hybride plus costaud (ils allaient finir par me vexer, que de discriminations envers les herbivores !), ou de filer en vitesse et de me vendre à la ville car se serait plus rentable si je rapportais rien pour les arènes. Bref, dans tout les cas, j’avais de grandes chances d’y passer, leur désaccord me faisait cependant gagner du temps. Pour quoi faire exactement ? … Bah, aucune idée, peut-être ce que je savais faire de mieux : Foutre le bordel !

« Vous savez que c’est méchant de retenir un hybride contre son gré ? Vous quatre, vous êtes si terrifiant ! Que puis-je faire, Ô, pauvre de moi ?
- T’as pas bien compris l’hybride… Si tu fais le malin avec nous, on aura pas peur de t’abîmer : Après tout, faudra bien que tu t’habitues. Alors ferme-là si tu veux pas que je te saigne encore.
- Charmant… T’es un vrai diplomate toi. »


Cela me valu un violent coup à la mâchoire, histoire de bien me remettre à ma place. Ce que je faisais ne servait à rien à part me mettre dans une situation encore pire, mais de toute façon, j’allais crever, alors bon...

Mais… je tenais à la vie moi quand même. Si je faisais du bruit, ça attirerait bien l’oreille de quelqu’un aux alentours, non ? Mes congénères avaient l’oreille sensible, autant en profiter.

Du coup, ça faisait peut-être désespéré, mais tant pis, je me mis à chanter. Plutôt mal, parce que j’avais pas vraiment une voix cristalline, mais finalement, ma voix de casserole avait le mérite de porter loin.

« Ô misèèère-heeeu, je suis dans un fileeeeet,
Et y’a troiiis gaaaars et une nanaaa,
On dirait qu’ils neeeee m’aaaiiiment-heeeeu paaaas ! .»


Mon chant fut vite remplacé par des protestations de douleur, le roublard du groupe ( J’ai nommé le Roublard, la Brune, le Gars Tatoué sur le visage, et le Rocher Stoïque. C’était pas parce que la situation était désespérée que j’avais plus d’idées pour les surnoms) s’amusant de nouveau à me fouetter avec son truc. La brune semblait cependant avoir compris mon manège, suggérant de m’assommer pour éviter que j’alerte toute la forêt. Mince, j’aurais préféré tomber sur des brutes stupides plutôt que des humains devinant mes intentions. Je tentais de reculer dans mon filet, mais Roublard me tenait désormais le col, laissant au Rocher le plaisir de m’assommer.

J’avais vraiment pas envie de me recevoir ce coup de poing. Vraiment pas : J’suis encore trop beau et trop jeune pour mourir. Quelqu’un, à l’aide ? S’iouplait ?




(J'aurais dû le poster depuis un bout de temps, désolé pour mon absence ^^'.)
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Wolf
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2017
Messages: 537
Localisation: Sur les fils de la toile
Surnom: Tom
Masculin Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin
Personnages: Wolf (17 ans) Hybride-Loup --- Annie (18 ans) Hybride-Araignée - Aldriech (19 ans) humain Chasseur - Arlequin (Âge inconnu) Citadin ? - Hircine, Hybride-Loup (40 ans ) -

MessagePosté le: Sam 1 Sep - 21:44 (2018)    Sujet du message: Prince en détresse [PV Wolf/Noé] Répondre en citant

( No problem ;)  )


HA ! Ha ha ha ha ha ha ! Alors là ! Là il faisait fort ! Là c'était du grand mais alors, grand grand art !


Se retrouver dans la même situation désespérée et mortelle que... non attendez... Pire ! Bien bien pire  que la dernière fois ! Dans la même semaine ! Là, là il faisait fort le petit prince. 


Je me promenais dans les bois lorsque j'entendis une voix appeler à l'aide et... comment ne pas reconnaître l'appel de mon petit prince préféré ? Il était pris dans un filet, le cou pris dans la main d'un abruti à la gueule de Roublard, devant une Brunette, un Tatoué et un Roc près à lui éclater son petit nez de beau gosse. Ha ha ha !


Bon il était aussi en sang, visiblement malmené par le fouet dans l'autre main du Roublard. Ça s'était pas très drôle par contre.


Ils avaient tous l'air visiblement contrariés, c'était peut-être du en partie au fait que c'était un cerf et non un Loup, mais je pense qu'il devait aussi y avoir du Noé la dessous. Hé hé hé... Même dans les pires situations il trouvait le moyen de faire de l'humour. Pas mal celui là... Pas mal.


Enfin bref, je n'allais pas le laisser là aux mains de ces psychopathes. En effet, si ceux de la dernière fois se situaient dans la catégorie des abrutit, ceux-là semblaient plutôt dans celle des intelligents. Des abrutis intelligent. C'était les pires...


Je posais les mains par terre avant de les retirer vivement des ronces dans lesquelles je les avait posé.


Puis, j'eu encore une idée de génie.
"Ah tu aimes les fouets ? Eh bien on va te donner des fouets alors."










J'arrêtais le Rocher dans son élan en frappant le Roublard au crâne avec un des mes deux nouveaux fouets improvisés, le faisant lâcher prise sur le coup. Ils se mirent tous en position de combat, oubliant momentanément le petit cerf malmené derrière eux. Le Roublard saignait légèrement de la tête mais ce n'était rien de grave, il ne paraissait même pas le sentir.


<< Eh bah alors petit prince ! T'as emmêlé ta couronne dans un vilain filet ? >>
""_____________________
Tom/Wolf/Annie/Aldriech/Ceyrux/Arlequin/Hircine

Les liens du sang sont surfaits. Les liens de la meute sont bien plus forts.
Revenir en haut
Liù
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2013
Messages: 745
Localisation: En train d'écrire
Surnom: Elie
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon
Personnages: Marshall, 41 ans, chasseur (Je)Noé, 22 ans, Hybride cerf (je) - Billie, 16 ans, Hybride Louve (Je) - Léo Delance, 18 ans, Citadin/Hybride hyène (Tu) - Eliott Bourmault, 19 ans, Citadin (il)

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 20:16 (2018)    Sujet du message: Prince en détresse [PV Wolf/Noé] Répondre en citant

J’attendais que le coup arrive, me demandant si je devrais dire une dernière absurdité pour la route, mais, je devais l’avouer, j’étais plus dirigé par la peur. En même temps, ça s’annonçait plutôt mal pour quand je me réveillerais, la preuve : Ils étaient là depuis cinq minutes, et j’étais déjà dans un sale état. Ainsi finissait Noé…

Ben, il se passait quoi ? Pourquoi je me faisais pas assommer ?

Les mains qui m’enserraient le cou lâchèrent prise, me faisant subitement ouvrir les yeux. Qu’est-ce que… Cette voix nasillarde… J’le crois pas, Wolfy ! Parmi tout les hybrides de cette forêt, c’est lui qui a entendu ma chansonnette et qui est venu me sauver la peau. Hé bah oui, c’était plus drôle de se faire sauver les miches par le gars qui m’avait valu une baston pas plus tard que la semaine dernière, forcément ! Si j’étais pas dans un filet à deux mètres du sol et déjà dans un sale état, j’aurais éclaté de rire tant cette situation me paraissait risible : C’était moi, il y a une semaine, qui lui disait d’être gentil avec les humains. Mais dans cette situation précise, je serais plutôt pour l’encourager à leur casser le nez. J’aurais jamais pensé être aussi content de revoir ce grand méchant loup !

Sans y faire trop attention, j’affichais un grand sourire lumineux, soulagé qu’il soit arrivé au bon moment. Pour le coup, Wolfy, j’étais content de te voir ! Ho, bien sûr, ça je lui dirais pas, on verra pour les remerciements quand il m’aura vraiment sorti de ce traquenard. Haaaa, quel soulagement, j’allais peut-être pas moisir dans une arène finalement !

Me sentant de nouveau en pleine forme, enfin, au moins pour le moral, parce que j’étais toujours en train de me vider de mon sang (Moi, exagérer ? Nan, jamais.), je tentais de m’installer un peu plus confortablement dans mon filet, bien que celui-ci soit tout sauf un exemple de confort. Comment j’allais sortir de là d’ailleurs ? Je ne pouvais pas laisser Wolf se charger seul de quatre gros bras… S’il lui arrivait quelque chose, ce serait encore de ma faute, il avait plutôt intérêt à faire gaffe et a leur mettre la raclée de leur vie.

« Wolfy ! T’as faillis me faire attendre. »

Croyez le ou non, mais c’était en effet ma manière de lui exprimer ma reconnaissance. Je serais dans les vapes à l’heure qu’il est s’il n’était pas intervenu à temps. Mais, heureusement, le loupiot avait un bon timing, donc je pouvais encore l’aider à me sortir de là (manquerait plus qu’il s’octroit le mérite de ma libération tout seul), il fallait juste que je trouve un moyen de sortir de ce filet et passer outre la douleur des coups déjà reçu. Ça existait vraiment, des hybrides forcés de vivre ce genre de traitement tout les jours ? … Ces types étaient des sacrés enflures.

« Dites, vous vouliez que je me batte contre des hybrides, c’est ça ? Hé bien laissez-moi lui régler son compte au loupiot. … Hey, arrêtez de m’ignorer ! J’vous dit que j’ai envie de lui défoncer sa petite tête, j’ai un compte à régler avec ce type ! T’entends Wolfy ? Je vais t’éclater la tête quand je serais descendu d’ici ! Tu crois pouvoir m’avoir une fois que tu en auras fini avec eux ? Jamais ! Humains, relâchez moi, je veux ma dose de sang ! »

...Comment ça j’étais pas crédible ? Ben quoi, c’était ce qu’ils voulaient non ? Du coup, ils pourraient me relâcher et comme ça, j’aiderais un peu Wolfy, même si dans mon état c’était peut-être légèrement suicidaire… Bon, d’accord, il y avait très peu de chance pour qu’ils marchent dans mon jeu. Heu, en fait, il n’y en avait même aucune : Brunette avait mis un coup de poing au filet, me cassant le nez au passage. Au moins c’était clair, ils ne comptaient pas me laisser filer aussi facilement. Passons au plan B !

« S’il vous plait, j’aimerais bien descendre d’ici et vous mettre une raclée moi aussi. Vous pensez que c’est possible ? »

Aïe… Plan C ?

« J’ai plus de plan. Wolf, sauve-moi, je te soutiens à fond. »

Le soutien moral n’était-il pas quelque chose de très important dans des situations comme celle-ci ? Non ? Bon, de toute façon, je n’avais pas mieux, mais l’avantage d’avoir Wolf pour les occuper, c’était que je pouvais désormais m’occuper de ce filet : En quelques minutes, je devrais réussir à couper les cordes avec mon petit couteau. Quelques minutes…. Ce crétin de loup n’avait pas intérêt à se faire avoir entre temps, la réaction des humains à son arrivée m’inquiétant un peu.

Les chasseurs ne semblaient pas vraiment en colère de son intervention. Bien au contraire, on dirait que c’est pile ce qu’ils attendaient, affichant des sourires carnassiers… avides d’argent. C’était assez flippant la manière qu’ils avaient de fixer Wolf comme une bourse de pièces sur patte. Ils voulaient un hybride qui tienne des prédateurs, hé bien, en voilà un. Et pendant que la bagarre battait son plein deux mètres plus bas, je restais affalé dans mon filet, tentant d’oublier les picotements de mon bras à vif, entamant comme je pouvais la corde avec mon couteau, aussi discrètement que possible. Ils avaient l’air bien occupé en bas… Du renfort serait quand même pas de refus, parce que seul contre 4 chasseurs, même si Wolf savait se battre…. Ce n’était pas gagné d’avance.
""_____________________
Billie : "Du courage nom d’un loup, du courage ! Enfin… J’essayais d’être courageuse."
Léo : "Tu m'as aidé juste pour m'aider, moi je l'aurais fait car un cadavre à domicile c'est trop d'encombrement."
Eliott : "Il n'y aucune différence entre nous deux. Elle a juste des oreilles et une queue en plus, c'est tout."
Noé : "La peur, ça nous terrifie tous."
Revenir en haut
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Wolf
Hybride

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2017
Messages: 537
Localisation: Sur les fils de la toile
Surnom: Tom
Masculin Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin
Personnages: Wolf (17 ans) Hybride-Loup --- Annie (18 ans) Hybride-Araignée - Aldriech (19 ans) humain Chasseur - Arlequin (Âge inconnu) Citadin ? - Hircine, Hybride-Loup (40 ans ) -

MessagePosté le: Dim 23 Sep - 22:38 (2018)    Sujet du message: Prince en détresse [PV Wolf/Noé] Répondre en citant

(Pour rappel, Wolf ne s'est pas encore entraîné avec Kyobo à ce moment des RPs ^^ )


<< Ha ha ha ! J'arrive mon prince ! J'arrive ! Allez venez les bouseux ! J'vous attends ! >>


Le gars tatoué sur le visage sortit deux couteaux de sa ceinture et se jeta vivement sur moi. Pas comme les autres abrutits de la semaine dernière, non, ceux-là savaient vraiment se battre. Et ensemble en plus ! La Brune le suivit vite et, après avoir fait valser mes fouets et les avoir attachés aux bras du gros rocher stoïque, je dus les lâcher. Ce gros malabar faillit m'attirer à lui rien qu'en tirant dessus avec ses deux gros tronc d'arbres qui lui servaient de bras.


Je les lâchais juste à temps pour esquiver inextrémis le coup de poignard du roublard qui en avais profité pour passer discrètement dans mon dos. Si ça continuais comme ça, j'allais perdre, et vite en plus...


Mais pas sans me battre !


Je me jetais sur le tatoué et, esquivant ses couteaux, m'appuyais sur ses deux épaules avant de sauter de de me maintenir une seconde en poirier, juste le temps de passer de l'autre coté et de décocher un bon coup de poing dans le ventre de la brunette.


<< On ne vend pas la peau du loup avant de l'avoir tué bandes de malades ! >>


Je me dirigeais loin du gros du groupe en direction du Grand Rocher. Autant commencer par le plus dur tant qu'à faire... Il était seul c'était mieux que rien.


Il était très mauvais à l'esquive. Pour vous dire, il n'esquiva pas un seul de mes coups ! En revanche, j'avais l'impression d'être redevenu un louveteau incapable d'infliger le moindre dégât à quiconque.


" Ah t'aimes bien les coups gros balèze ? Eh bien que dis-tu des griffes alors ? >>


Esquivant une nouvelle fois ses gros bras, je lui sautais également sur l'épaules, avec les pieds cette fois, le faisant tituber. Mais je ne m'attardais pas, juste le temps de lui agripper la joue avant de sauter dans son dos et de lui griffer les reins.


Le gros malabar cria de douleur tandis que mes griffes lui entaillaient le visage et sa voix redoubla de fureur quand elle tracèrent trois grands traits de feu dans le bas de son dos.


Il n'y avait plus personne entre moi et le petit prince.


Je me retournais et courais vers le filet avant de le trancher de mes griffes, il fallait qu'il aille chercher de l'aide.


<< Allez ! Va chercher ! >> Lui criais-je. Pour une fois, c'était plus lui le chien chien que moi. Ha ha !
""_____________________
Tom/Wolf/Annie/Aldriech/Ceyrux/Arlequin/Hircine

Les liens du sang sont surfaits. Les liens de la meute sont bien plus forts.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:32 (2018)    Sujet du message: Prince en détresse [PV Wolf/Noé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au delà de ce monde Index du Forum -> La forêt -> La rivière Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky